Filter alle zurücksetzen

condition de peau

Pleins feux sur la peau

Représentant une surface totale de près de 2 m², la peau est le plus grand organe du corps humain. Bien qu’elle ne dépasse généralement pas quelques millimètres d’épaisseur, elle constitue une barrière de protection vitale contre les influences extérieures néfastes comme les allergènes, les bactéries ou encore la saleté.

Représentant une surface totale de près de 2 m², la peau est le plus grand organe du corps humain. Bien qu’elle ne dépasse généralement pas quelques millimètres d’épaisseur, elle constitue une barrière de protection vitale contre les influences extérieures néfastes comme les allergènes, les bactéries ou encore la saleté. Elle assure parallèlement différentes fonctions telles que la régulation de la température, le stockage d’énergie et le ressenti sensoriel.

Une peau saine remplit sa mission bien plus efficacement qu’une peau abîmée et stressée. En outre, la peau en dit long sur notre «vie intérieure» et sur ce que nous ressentons. En fonction de la situation, il nous arrive par exemple de rougir, de blêmir ou de transpirer. Une peau saine et soignée nous aide à nous sentir bien et attirant. Il est donc essentiel de prendre soin de sa peau, de protéger ses fonctions et, en cas de problèmes ou d’irritations cutanés, de favoriser sa régénération au moyen de produits adaptés.

Structure des couches cutanées

Notre peau est constituée de trois couches qui assurent ensemble de nombreuses fonctions vitales.

L’épiderme nous protège des influences mécaniques et des blessures. Il sert de barrière importante contre la pénétration de germes pathogènes et d’autres corps étrangers. Parmi ses fonctions majeures, la peau doit également empêcher une déshydratation excessive du corps. Véritable enveloppe de protection contre l’environnement, elle est en grande partie composée de cellules spéciales qui meurent au fil de leur différenciation avant d’être rejetées par l’organisme (on parle de cornéocytes ou de cellules cornées). L’épaisseur de la peau dépend de l’âge, du sexe et des contraintes mécaniques auxquelles elle est soumise.

Le derme est responsable de l’élasticité et de la fermeté de la peau. Il est constitué de fibres élastiques et de collagène ainsi que de vaisseaux sanguins. C’est aussi là que se trouvent de nombreux récepteurs sensoriels qui transmettent les stimulus au système nerveux central. Le derme renferme par ailleurs des glandes sébacées qui protègent contre la déshydratation et le dessèchement, de même que des glandes sudoripares qui participent au mécanisme de régulation de la température du corps. Les racines de notre système pileux sont elles aussi logées dans cette couche de la peau.

Enfin, l’hypoderme est principalement composé de tissus conjonctifs et adipeux. Il contribue par exemple à l’isolation thermique du corps.

Autodéfense de la peau

En règle générale, une peau saine est capable de se défendre seule. En association à une couche cornée stable, le film protecteur naturel de la peau offre une protection supplémentaire contre les germes. Il constitue par ailleurs un milieu légèrement acide (pH 5,5) propice à une flore cutanée saine. Ce film protecteur naturel est constitué entre autres de sébum et de sueur (= film hydrolipidique). La production de sébum de la peau dépend cependant également de la température ambiante. Le froid par exemple entrave la production de sébum et peut même empêcher les glandes sébacées de fonctionner. Lorsqu’il est endommagé, le film protecteur naturel de la peau n’assure plus sa fonction de protection contre les germes pathogènes et entraîne une perte accrue d’hydratation. Il est donc impératif de préserver ce film protecteur naturel et son équilibre, en utilisant des produits de soin et de nettoyage adaptés.

De quoi la peau a-t-elle besoin?

Les peaux sèches et sensibles nécessitent tout particulièrement le recours à des soins adaptés et réguliers. Les besoins de la peau peuvent énormément varier en fonction de la partie du corps concernée. Il faut également prendre en compte l’état individuel de chaque peau. Si les peaux sèches à très sèches ont besoin de lipides en grande quantité, les peaux légèrement sèches et sensibles ont en revanche plutôt besoin d’être hydratées. Dans les deux cas, les produits de nettoyage doivent être très doux et si possible réhydratants. Attention, des produits de nettoyage inadaptés peuvent avoir l’effet inverse de celui recherché, et irriter et dessécher encore davantage la peau.

Renforcement de la barriére cutanée

Le plus important pour rétablir l’équilibre d’une peau irritée et stressée consiste en la régénération de la barrière cutanée. L’apport de facteurs hydratants et de lipides permet à la peau de se régénérer et ainsi de se protéger elle-même. Pour intensifier l’hydratation, on peut également avoir recours à des agents occlusifs qui forment un film protecteur supplémentaire à la surface de la peau et atténuent ainsi l’évaporation de l’eau.

Facteurs acteurs hydratants

La peau a pour principale fonction de protéger l’organisme contre le dessèchement et les influences extérieures. Le rôle de l’épiderme en la matière est prépondérant. Pour être opérationnel, il a impérativement besoin d’être suffisamment hydraté. L’hydratation de la peau est régulée par les «agents hydratants naturels» (Natural Moisturizing Factors = NMF), qui assurent une réhydratation de longue durée.

Certains facteurs, comme l’air sec en hiver ou des pièces (trop) chauffées, une exposition intensive au soleil, une baignade prolongée, mais aussi l’âge, des prédispositions génétiques, certains médicaments ou des maladies cutanées, peuvent entraîner la perte de ces agents hydratants et limiter également la fonctionnalité de la barrière cutanée. Un phénomène qui se traduit par des sensations de tiraillement et des démangeaisons.

Parmi les agents hydratants essentiels que des soins peuvent apporter à la peau, on compte par exemple la glycérine, l’urée et les produits de dégradation de la filaggrine comme l’arginine et le sodium PCA, appartenant tous au groupe des Natural Moisturizing Factors (NMF). Il s’agit de substances naturellement présentes dans le corps, qui font défaut aux peaux sèches.

Lipides

Les lipides (ou graisses) favorisent la fonction de barrière de la peau, atténuant ainsi la perte hydrique transépidermique. Ils confèrent à la peau un aspect lisse et soyeux.

Les céramides font partie des lipides cutanés, entre autres. Ils sont essentiellement responsables de la fonction de protection et d’hydratation de notre peau. On sait aujourd’hui que certaines personnes souffrant de sécheresse, d’irritations et d’inflammations cutanées sévères manquent de ces céramides naturels.

En plus des lipides comme les céramides, des phospholipides et des triglycérides sont également nécessaires à l’équilibre de la barrière cutanée.

L’utilisation de soins adaptés permet de prendre soin de la peau et de la régénérer, pour améliorer le confort de la peau.

Cela pourrait vous intéresser aussi

Peaux sensibles, sèches et prurigineuses

La notion de peau sensible est bien souvent très subjective. Un grand nombre d’individus présentent une peau sensible et sèche, sans qu’une maladie cutanée n’ait obligatoirement été diagnostiquée.

Lire plus

Peaux sèches à très sèches et irritées

Une peau sèche manque d’agents hydratants et de lipides naturels. De plus en plus déshydratée, elle perd de son éclat et devient terne. Des influences externes comme le vent, le …

Lire plus

Conseils pour garder une peau saine

La peau est confrontée à de nombreuses sollicitations (ce qui correspond d’ailleurs parfaitement à son rôle, puisqu’elle est censée nous protéger contre l’extérieur).

Lire plus